Comment Avoir De La Répartie Au Quotidien ?

comment avoir de la répartie

 

Par moment, vous avez besoin d’être TRES rapide ! Cette phrase pourrait être de Lucky Luck lui-même…

Parfois, la vie vous lance des pommes en pleine poire, et pour éviter d’être blessé au passage, vous n’avez pas le choix que de réagir immédiatement (ou comment avoir de la répartie).

À quelle vitesse êtes-vous capable de produire une information importante et répondre du tac-o-tac ? Ou vous observez-vous à réfléchir et vous débattre frénétiquement sans trouver vos mots lorsque l’urgence sonne à la porte ?

En général je préfère éviter les conflits. Et une des meilleures manière d’y couper court si un pic est lancé en ma direction, est de dégainer ce que j’appelle « l’effet miroir« . On peut aussi utiliser l’imager d’une raquette de tennis.

 

Comment avoir de la répartie ?

La répartie est une réponse rapide, instantanée à une moquerie ou attaque verbale. Il y a différentes techniques pour développer cette rapidité d’esprit, car oui, il s’agit bien de rapidité de l’esprit, et pas de la langue si vous le pensiez. Ma meilleure arme est d’utiliser ce que l’autre a dit, pour le retourner contre lui (ou elle).

Voilà par exemple comment avoir de la répartie, si l’on vous titille…quelqu’un vous dit :

– C’est quoi ce manteau de vieux, haha !

Vous allez utiliser le mot qui vous semble le plus péjoratif de la phrase, ici le mot « vieux », et allez l’utiliser pour votre réponse :

 – C’est ta grand-mère qui me l’a prêté.

Cinglant, simple, efficace :-). Pardon pour la grand-mère qui n’y est pour rien au passage.

N’hésitez pas à vous entraîner avec des amis, je vous garantis de bonnes soirées de fous-rires en perspectives !

 

Exemples entrés dans l’Histoire :

Voici une anecdote entre Winston Churchill (premier ministre britannique de 1940 à 1945) et Lady Astor (première femme politique britannique d’origine américaine à faire partie du parlement).

  • En 1912, lors d’un dîner prestigieux, Nancy Astor s’ennuyait à mourir à l’écoute du monologue passionné d’un certain Winston Churchill. Au bout d’un certain temps et à bout de patience, elle lui décroche : « Winston, si j’étais votre épouse, je n’hésiterais pas une seule seconde à mettre du poison dans votre café. »

Winston de répondre : « Nancy, si vous étiez ma femme, je le boirais. » 

Des répliques comme celles-ci ne sont pas nées de la dernière guerre…la répartie existerait depuis l’Antiquité, voire la nuit des temps. Alors si vous voulez encore savoir comment avoir de la répartie, demandez à Plutarque (philosophe grec né en 45 après J.C.) :

  • Dans son  livre Vies Parallèles, dans une charmante histoire, il parle d’un noble grec nommé Antigonus. Un jour, apprenant que son fils (adulte) Demetrius était malade, Antigonus décida de se rendre chez lui. Arrivé à la porte du domicile de son fils, il l’ouvrit et se prit de plein fouet une jolie jeune fille qui sortait de la maison avec précipitation. Antigonus s’approcha du lit où se trouvait alors Demetrius, lui posa la main sur le front et lui demanda :

– Comment te sens-tu ?

          – Je pense que la fièvre vient de tomber, répondit le jeune homme d’une voix fluette.

          – Oui je sais, je viens juste de la croiser dehors, rétorqua le père.

 

Comment avoir de la répartie : Jargon

Le jargon de la répartie comporte de nombreux termes et expressions fascinants. Certains sont populaires, d’autres beaucoup moins connus. En voici quelques-uns :

Ad-lib

Voici la définition du mot ad-lib dans un dictionnaire : ad libitum est un mot latin qui veut dire littéralement « jusqu’à ce que je sois pleinement satisfait » ou « à volonté » « à satiété ».

Expression très utilisée depuis des siècles sur les scènes musicales et théâtrales, ad-lib signifie que les musiciens pouvaient (et peuvent toujours d’ailleurs) par exemple terminer un morceau de musique joué en live, de la façon la plus improvisée, ou libre possible. Plus récemment, l’expression ad-lib s’est étendue à toutes sortes d’attitudes spontanées. Un des plus célèbres ad-lib de l’histoire théâtrale, nous vient du  ténor tchèque : Leo Slezak.

  • Il y a cent ans environs, Slezak était une énorme star dans le monde de l’opéra. Un soir, alors qu’il interprétait Lohengrin du compositeur Wagner, il se trouva face à un os (façon de parler bien entendu). À la fin de la représentation, un cygne apparaît de derrière la scène tirant un bateau qui est censé ramener le chevalier (Slezak) chez lui. Malheureusement, le membre du staff de l’opéra qui devait envoyer le cygne, le fit trop tôt. Slezak, voyant passer devant lui l’animal suivi du bateau vide alors qu’il ne s’y attendait pas, rétorqua : « À quelle heure passe le prochain cygne ? »

Apochryphe

À travers les siècles, les gens ont inventé des milliers de réparties, et les ont réparties aux célébrités du moment. Un apochryphe signifie en langage courant : dont l’authenticité n’est pas établie.

Dérivé du langage biblique, un Apocryphe est également un ensemble de textes sacrés écrits à l’époque de l’Ancien Testament, mais n’étant généralement pas acceptés comme « divinement inspirés ».

Les inventeurs de nombreuses histoires apochryphales songeaient d’abord à une répartie géniale, avant de broder autoour leur fable. L’une d’elle, parle d’un lexicographe américain, Noah Webster.

  • Webster, dans cette histoire, prenait son pied avec la femme de chambre dans son bureau, lorsque son épouse ouvrit la porte, découvrant les deux énergumènes dans une position compromettante : « Noah ! Je suis surprise ! » Webster, ayant l’habitude de manier les mots lui répliqua : « Non, ma chère. JE suis surpris. Vous, vous êtes étonnée . »

Et  pour finir, c’est à vous de deviner et écrire dans les commentaires la réplique la plus connue du monde ! Allez, réfléchissez, vous l’utilisez depuis la maternelle…

Recherches utilisées pour trouver cet articlecomment avoir de la répartiecomment avoir de lhumouravoir de la répartie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *